Ferme Abeille Biodiversité

Action toujours en cours, débutée en 2014

Contexte

Le projet Ferme Abeille Biodiversité, à l’initiative du Pays de Bourges, a été lancé en début d’année 2014 sur une zone de 8000 hectares au sud de Bourges, comprenant les communes de Trouy, Le Subdray, Saint-Caprais, Lissay-Lochy et Arçay.

Ce projet a pour objectif de faire se rencontrer agriculteurs et apiculteurs autour d’un travail commun d’amélioration des pratiques agricoles et apicoles et de prise en compte de la biodiversité, principalement autour du thème de l’accueil et la préservation des populations de pollinisateurs. L’abeille est donc ici utilisée comme espèce parapluie.

Les agriculteurs et apiculteurs volontaires et signataires d’une charte pourront obtenir des aides techniques et financières en échange de la mise en place d’un certain nombre d’actions en faveur des insectes auxiliaires et de la biodiversité en général.


Logo_FAB

L’inventaire préalable

Dans ce cadre, Nature 18 a réalisé une partie du diagnostic de territoire préalable. Grâce au travail efficace de notre stagiaire Sandrine Rodriguez, un inventaire mensuel de la flore herbacée sauvage a été réalisé sur un échantillon de parcelles, de bords de culture et de bordures de routes et de chemin d’avril à septembre. Le recueil d’un très grand nombre de données a permis d’estimer le potentiel nectarifère et pollinifère de la zone Ferme Abeille, puis d’en extrapoler les ressources alimentaires potentiellement disponibles mois par mois.

Cette étude de l’offre alimentaire aux pollinisateurs en zone de grande culture montre la place capitale qu’à la culture en elle-même dans l’offre totale. Mais leurs fluctuations brutales dans le temps est le revers de la médaille. Les pollinisateurs doivent faire face à des périodes de famine. Les apiculteurs les appellent des trous de miellées.

Ce problème de manque de ressources alimentaires ne peut pas être réglé en jouant sur un seul facteur. Les différents éléments étudiés sont complémentaires. Il faut donc travailler à la fois sur les types de cultures, les jachères mais aussi sur la place de la flore sauvage dans l’agriculture intensive et les modes de gestion des espaces non-agricoles (bords de route notamment).

Perspectives

Grâce au Contrat Régional de Solidarité Territoriale 2014-2019 qui a été signé entre la région Centre et le Syndicat Mixte de Développement du Pays de Bourges en juillet 2014, des actions favorables à la biodiversité et respectant les productions agricoles et apicoles existantes, se mettent en place avec les partenaires locaux.

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus le projet Ferme-Abeille-Biodiversité, vous pouvez retrouver les fiches techniques et de préconisations, ainsi que les résultats des diagnostics sur le site du Pays de Bourges.

by Lucie