Nature 18 s’active pour la protection du Busard cendré

Pourquoi protéger le Busard cendré ?

Le Busard cendré est un magnifique rapace diurne qui se reproduit dans le département du Cher.

En avril, il arrive d’Afrique pour se reproduire, entre autre, en Champagne berrichonne. Il installe son nid à même le sol dans les champs de céréales, principalement de blé et d’orge. A l’origine, il nichait plutôt dans des zones humides (roselières ou phragmitaies). Malheureusement, la disparition progressive de ces milieux l’a poussé à trouver d’autres types de terrain pour s’installer.

Seulement, les champs de céréales présentent un inconvénient majeur pour le Busard cendré : ils sont moissonnés avant que les jeunes busards ne se soient envolés du nid. Ainsi, ce sont 60 à 80 % des nichées qui sont détruites pendant la moisson.

La localisation des nichées et leur protection sont alors indispensables, en collaboration avec les agriculteurs. C’est pourquoi, depuis plus de 30 ans, des bénévoles de Nature 18 se mobilisent pour repérer les nids, prendre contact avec les agriculteurs et installer des parcs autour des nids. Ainsi, pendant la moisson, l’agriculteur n’a plus qu’à contourner le parc pour sauver la nichée. C’est un travail fastidieux qui est largement récompensé lorsque de jeunes busards prennent leur envol.
Sans l’intervention humaine et la mise en place de mesures de préservation, l’espèce serait probablement disparue au bout de 20 ans (Source : CNRS de Chizé).

 

2015 : une belle réussite

La prospection des nids du Busard cendré s’est étalée sur 5 mois, d’avril à août, grâce à l’engagement régulier de 20 bénévoles de Nature 18.

L’opération 2015 avait été une belle réussite. En effet, ce sont 19 nids qui ont été protégés, avec l’aide de 09 agriculteurs. Au total, ce sont 53 jeunes qui ont ainsi pu prendre leur envol, alors qu’ils étaient promis à une mort certaine.

Projet_Prospection-Busards

Et 2016, ça s’annonce comment ?

Malgré la mauvaise météo du printemps, les moissons approchent à grand pas !

Les bénévoles ornitho, surnommés « les busardeux », s’activent sur le département pour repérer les nids de Busards cendrés. Cette saison semble bien triste avec peu de nids connus encore à ce jour. Les conditions météorologiques très pluvieuses font que leur nourriture (rongeurs notamment) n’est pas au rendez-vous. Un effort important est donc réalisé par les busards pour trouver des proies pour se nourrir, au détriment des nichées.

Plusieurs secteurs du département sont tout de même concernés par la prospection : Uzay-le-Venon, Osmoy, Arçay, Berry-Bouy, Les Aix d’Angillon, Lazenay, Vornay, etc. Grâce à une forte coopération avec les agriculteurs, plusieurs nichées pourront tout de même être protégées cette année. Rendez-vous est pris après la moisson pour faire le bilan de ce sauvetage 2016.

Cette action est possible grâce au soutien financier de :

logo-region-centre   Logo_CD18

by Lucie