Participez à l’atlas des odonates du Cher !

2016, première année d’inventaires pour l’atlas des odonates du Cher

Après « L’Atlas des oiseaux nicheurs du Cher » , ce sont les odonates qui vont être étudiés par Nature 18.
De nombreux naturalistes bénévoles et salariés de Nature 18, ainsi que différentes structures vont parcourir le département pour compiler toute la connaissance sur les odonates. Ceci permettra de faire un état des lieux important sur l’état des populations et sur la répartition de chaque espèce pour, par la suite, éditer un Atlas des odonates du Cher.

Ces publications sont de véritables références mais elles demandent un travail conséquent, notamment sur le terrain. Chacun d’entre vous peut alimenter ce travail. Si vous connaissez bien les odonates, vous pouvez évidemment partager vos observations sur www.faune-cher.org.

Comment participer, même quand on n’y connaît rien ?!

Les photos

Tout d’abord, si vous avez une zone humide chez vous ou à proximité (mare, étang, cours d’eau, etc.), vous pouvez prendre des photos des libellules ou demoiselles puis nous les faire parvenir pour que nous vous aidions à les identifier.

Vous pouvez aussi apprendre à les reconnaître, en vous aidant notamment du petit guide d’identification, réalisé spécialement par Sébastien Brunet, sur les odonates du Cher. C’est à consulter ici : Odonates_faune-Cher

La « chasse » aux exuvies !

Les exuvies sont les « enveloppes » des larves qui sortent de l’eau d’où la libellule adulte, métamorphosée, s’échappe pour s’envoler. Cela peut être comparé au cocon pour le papillon. Les exuvies permettent une identification précise des espèces, même sans les avoir observées en train de voler. Vous les trouverez donc à proximité des points d’eau, accrochées à des plantes, pierres, branches, etc.

Vous pouvez ramasser ces exuvies dans une boîte (elles n’ont plus d’utilité pour les libellules !) et nous les faire parvenir pour que nous puissions les identifier. N’oubliez pas d’indiquer précisément le lieu et la date de la récolte, sans quoi nous ne pourrons pas utiliser la donnée.

Attention ! Une simple photo d’exuvie ne suffit pas à identifier l’espèce. N’hésitez pas à les ramasser et à nous les ramener.


Faune_Odonates_Exuvie

Un exemple d’exuvie

La période de vol des odonates court d’avril à août environ. En fonction de la période, les espèces observées peuvent être différentes, donc plusieurs passages peuvent être utiles pour ne rien manquer.

Alors, à vos observations !

nature18

by nature18